5 fausses croyances sur la médiumnité

by By Mathilda
0 comment

Bienvenue dans ce nouvel article dédié à la médiumnité. J’aimerais revenir sur certains apriori que l’humain peut avoir sur la pratique de la médiumnité.

Nous allons voir 5 fausses croyances qui me paraissent aujourd’hui indispensable à libérer pour être en accord avec ce que la conscience nous invite à être à présent dans l’évolution de l’esprit.

La médiumnité est la capacité à communiquer avec les énergies non visibles par les sens de l’humain mais perceptibles plutôt par les capacités extra-sensorielles de notre être vibratoire. C’est à la portée de tous oui, cependant il est important de rappeler qu’il faut avoir la volonté, le courage et l’appel du coeur pour que cela soit réel.

1 / MEDIUM = VOIR LES MORTS & L’AVENIR

Alors oui et non, pas seulement. La médiumnité nous permet de percevoir les énergies subtiles qui nous entourent. Ce que l’on va capter sera en fonction de notre vibration du moment : dépression, tristesse, angoisses ou au contraire bonne humeur, motivation, joie. Ensuite en fonction de nos affinités et dons car oui nous sommes tous plus doués pour certaines choses et pas d’autres tout simplement car nous avons envie de creuser ici ou là. Nous ne pouvons pas tout être et tout faire en permanence, on choisit un chemin qui nous correspond. Donc certains seront compétents pour capter les défunts, les âmes errantes, les entités inconscientes, les entités toxiques grâce à leurs pouvoirs de transmutation mais parfois c’est à cause de notre vibration qui a besoin de s’élever. C’est un peu comme une spécialisation, d’autres personnes captent les anges, d’autres un maitre en particulier, certaines les guides etc. Certains vont sentir le futur, d’autres le potentiel de la personne, d’autres les blessures émotionnelles qui bloques la personne. Y’en a qui vont voir les liens d’âmes, les relations divines, les vies antérieures etc.

Je veux vraiment mettre l’accent sur le fait que c’est un choix de la personne en fonction de ce qu’elle choisit d’incarner, de ce qu’elle vit aussi forcément et de ce qui vient naturellement à elle. Je suis personnellement pour que la médiumnité soit holistique mais il n’y a pas de règles, c’est aussi orienté par notre chemin d’incarnation et d’évolution. Ce qu’il faut retenir également, c’est que nous pouvons capter et recevoir bien plus que la présence des défunts et l’avenir prédéfini. Il y a une multitude de possibilités et de potentiel créateur à explorer.

2 / LE MEDIUM A REPONSE À TOUT

La médiumnité est ta capacité à guérir grâce à l’esprit et à la connexion à d’autres vibrations et énergies; ou à l’énergie globale d’une personne, d’un lieu ou d’une situation. De ce fait, le médium qui développe ses capacités devient aussi un guérisseur car il fait le lien, le pont entre le corps et l’esprit; entre la matière et l’énergie; entre ce qui se passe sur Terre et dans le Ciel; entre la personne et sa vie; entre la personne et ses guides. Cela est élévateur et porteur d’énergies guérisseuses. Le côté négatif, c’est que cette part guérisseuse qui se développe en Soi donne envie inconsciemment au médium d’aider tout le monde ou de faire le cheminement à la place de l’autre. Le médium y voit clair, reçoit des informations, capte les énergies à libérer, à developper etc donc cela peut être difficile de garder la sagesse de laisser être l’autre dans son parcours.

Ensuite, il est important de rappeler que même pour un médium, le mystère et l’inconnu existe et existera toujours. Tout n’est jamais révélé et cela fait partie intégrante de la vie. Aussi, tout n’est pas à révéler, il faut travailler aussi avec le timing divin car la posture de médium est finalement très subtile. C’est tout un art de comprendre ce que l’on reçoit, ce que l’on perçoit et ressent et savoir à qui cela s’adresse, quand et dans quel but. Parfois, le médium n’a pas ces informations et il est seulement un messager car l’énergie elle, sait toujours la direction à prendre. Enfin, le médium est limité par sa part humaine, ses peurs, ses conditionnements et son chemin d’incarnation.

3 / LA MEDIUMNITÉ EST RÉSERVÉE À UNE ÉLITE

Seuls les élus peuvent recevoir les messages de l’Univers ! 😉 Bien sur que non, la médiumnité est un art divinatoire. C’est aussi un potentiel que l’humain va développer dans son processus d’évolution. Nous sommes emmenés à accroître notre puissance divine et ouvrir nos canaux récepteurs. De plus, les verrous énergétiques mis en place avant pour que tout cela reste occulte sont en train de se déverrouiller pour que tout le monde est accès à ses connaissances de l’Univers. Aujourd’hui, la pratique devient libre et respectée de plus en plus.

Comme j’ai dit dans l’item 2, l’humain à sa propre façon de canaliser et percevoir les énergies en fonction de son expérience, sa vibration de base, son chemin d’incarnation et sa volonté donc cela permet une diversité en terme de traduction de l’invisible. Aussi, il est interessant de voir que les âmes qui se ressemblent travaillent ensemble dans le décodage des énergies subtiles et cela contribue à la guérison du monde. Chacun sa place, chacun son potentiel et sa créativité. Personne n’est meilleur qu’un autre, nous sommes différents avec des potentiels différents et les guides ou les âmes dans l’invisible ne vous contactent pas juste parce que vous avez un statut officiel de médium déclaré à L’urssaf 😉.

4 / LE DON DE MEDIUM EST INNÉ

Ici, j’aimerais mettre l’accent sur le travail personnel du médium. Un vrai médium sentira le besoin naturel de se purifier et pas seulement en surface. Il est de plus en plus possible aujourd’hui, de s’affirmer dans sa puissance divine et d’être la même personne dans sa vraie vie et aussi dans le développement de ses dons. Il est important de voir la médiumnité comme un art de vivre et pas seulement un travail. C’est la personne elle-même qui est l’outil, même en utilisant des outils de divination. Donc si la personne n’est pas alignée à son plan divin, honnête et conscience de sa propre vie, ses propres limitations et ce sur quoi elle doit travailler, cela va bloquer la pratique et limité la transmission d’énergies. Plus le médium travaillent sur ses propres énergies et croyez moi c’est du temps plein 😉 plus sa pratique sera profonde, sincère, claire et honnête.

Un médium a besoin de travailler sur son ouverture d’esprit, sur ses habitudes malsaines, sur ses relations et doit apprendre à purifier son mental. C’est donc un travail quotidien, ce n’est pas juste un don. Bien-sûr, il y a des personnes qui iront plus vite que d’autres simplement en rapport avec leurs bagages karmiques, leurs conditions de vie, leur caractère etc.

5 / VOYANT OU MÉDIUM, C’EST PAREIL

Et non ! Etre médium vous permet de developper la communication avec l’invisible afin de décoder les énergies, de recevoir et transmettre des messages, de canaliser des vibrations de guérisons et de se mettre à disposition d’énergies plus subtiles pour donner une réponse ou un message ou bien developper des outils de guérison également.

Le voyant lis les énergies et perçoit ce qui peut arriver. Bien-sûr un médium est aussi voyant s’il le veut car c’est pour moi possible quand tu es médium de lire dans les cartes ou prédire des événements. Ça reste un choix du médium de pratiquer la voyance, la cartomancie ou de se focaliser sur d’autres pratiques comme recevoir des messages canalisés etc.

Le voyant va avoir besoin de développer l’intuition et la clairvoyance, le médium développe plus de compétences comme la communication avec les guides, l’invisible etc.

Prédire l’avenir ou répondre à des questions que le consultant se posent est différent que transmettre les messages de l’univers, des guides, des anges et des défunts. La personne aura une posture différente naturellement. Il faut un plus grand lâcher prise pour recevoir les messages de l’univers et potentiellement vouloir s’aligner à son être véritable – autant pour le consultant que pour la personne qui exerce. Des personnes ne souhaitent pas recevoir ces espace de libération et de dévotion à son soi supérieur. Et d’autres personnes n’en sont pas dans ce processus encore pour avoir la volonté de se détacher de son égo.

Voilà, les amis, n’hésitez pas à me dire en commentaires si cela voua a aidé. Gratitude

Mathilda

You may also like

Leave a Comment