Je me suis rendu compte du pouvoir que je donnais aux autres

by By Mathilda
0 comment

Hello à tous,

Vous aussi, avez-vous cette sensation que vous avez laissé trop souvent les autres diriger votre vie ?

J’ai compris que c’était tellement complexe de garder son pouvoir et de s’investir avec quelqu’un. Je pense que nous avons tous des mémoires d’abus dans tous les sens et ça n’aide pas à faire confiance.

Car oui, tout est une histoire de confiance, soit nous avons trop confiance en nous et nous n’accordons aucune confiance aux autres, soit nous n’avons pas assez confiance en nous et nous accordons trop de confiance aux autres. Lorsque nous n’arrivons pas à nous maitriser, c’est à dire à être conscient de ce que nous sommes dans le moment, nous sommes toujours dans les extrêmes. Les extrêmes font parties de la dualité. Cette réalité ou nous sommes obligés de trancher soit noir soit blanc.

Cela n’a pas de sens, alors nous serions obligé de nous dénigrer pour faire confiance à l’autre ou au contraire dénigrer l’autre pour se faire confiance ? Mais où va le monde les amis ? 🙂

J’ai remarqué à quel point je donnais le pouvoir aux autres tellement facilement, tout simplement car je m’invalidais direct. Sans vraiment me dire, ne serais-ce qu’une seconde, que ce que je savais pouvait à la limite ne pas être complètement faux ou stupide.

Non, dès que j’avais un choix à faire, je courrais voir tous les gens de la terre qui pourrait m’aider pour faire ce choix. Incapable de juste me poser et trouver la solution par moi-même. Non, il fallait que je fasse un état des lieux à tout le monde, le pour et le contre et je leur demande : t’en penses quoi ? Et puis, tu demandes à Robert, à Georgette et à Eglantine, puis tu vas sur youtube pour savoir si d’autres savent mieux que toi, puis tu redemandes à ta mère au cas où, et enfin, un jour tu te décides. Au final, ça fait 3 semaines que tu étais dans le doute, ça fait donc 3 semaines que l’opportunité t’attends et il y a en général 98% de chance pour que le choix ne viennent pas de toi réellement !

On avance bien comme ça ! 🙂

J’ai pris conscience à travers mon éveil à la conscience que je ne me faisais pas du tout confiance. Tout ce qui venait de moi, juste de moi, sans avoir demander d’avis à personne était pas bon. J’avais cette croyance bien ancrée en moi. Bien-sûr qu’elle est en rapport avec la blessure de rejet.

J’ai donc appris à me reconnecter à mon pouvoir. A prendre conscience que dans ma conscience j’avais accès à tout ! Que je pouvais vraiment faire n’importe quel choix sans personne. Ca commence au resto, êtes-vous ce genre de personne qui attends de voir ce que les autres prennent pour faire un choix ? Allez, sans se mentir ? 😉 Et puis vous observez ça dans tous les domaines de votre vie, et vous allez voir le pourcentage de pouvoir qui vient des autres.

Le plus fou, c’est que je me disais que ça n’allait pas dans les différents domaines de ma vie parce que je me sentais pas à ma place, pas moi-même ! Mais bien-sûr Mathilda, si les trois quart de tes choix sont issus de l’extérieur, comment tu peux te sentir toi-même ?

J’ai donc commencé par reprendre mes esprits, et vraiment l’expression est bonne. J’avais tellement l’esprit ailleurs, toujours chez Robert, chez Nathalie ou ma mère ou mon père ou je ne sais trop qui, que le seul fait de faire un choix, c’est à dire la chose que l’on fait chaque seconde, devenait une thèse, anti-thèse et synthèse car il fallait contenter toutes les personnes dont j’autorisais l’influence. Ma vie était devenue une psychanalyse permanente ajoutée à une dissertation permanente et un problème mathématique à résoudre en permanence ! Tout ça car je ne m’écoutais pas !

J’ai commencé par nettoyer un peu le brouillard et les nuages qui m’empêchaient de me connaitre et d’accéder à ma puissance et ma conscience. Cela a changé ma vie !

J’ai commencé par appliquer sans m’en rendre compte les 10 secrets ( de gros outils ) pour … roulement de tambours… LACHER-PRISE. J’ai crée moi-même ma méthode au fil du temps en l’expérimentant sur moi. Des façons d’être qui changent la vie littéralement. Ma méthode s’appelle FREE & LOVE SPIRIT, ce n’est pas pour rien. Cela ma redonner la liberté ! Je m’étais enchainée dans ma prison. Je m’obligeais à faire comme les autres et surtout à plaire à tous le monde. Alors que ce n’est pas ça que je cherchais, ce que je souhaitais c’était d’être libre et vivre mes rêves. Mais au final, je ne faisais que perpétuer l’attachement et la limitation.

Ne serait-ce que la liberté de me dire : Punaise, je n’ai besoin de personne pour choisir le lieu d’habitation, pour choisir avec qui je souhaite passer du temps, pour choisir mon métier. Et cela commence par les petits gestes de tous les jours. Punaise, je suis pas obligé de demander un avis pour un habit que j’aimerai m’acheter.

As-tu toi aussi cette sensation que tu fais pas réellement ce que tu veux ? Je vous dis, ne serait-ce que pour des petites choses, par exemple je me disais : non, mais je peux pas m’être cette tenue ! alors que tout mon être jouissait de bonheur juste parce que c’était fun pour moi et pour mon corps ! Aujourd’hui, je met ce qu’il me plait !

Et un conseil, ne cherchez pas absolument la solitude pour pouvoir enfin faire ce que vous voulez, car vous vous empêcherez de vivre avec les autres pour être libre. Est-ce vraiment de la liberté ? Non, la vraie liberté, c’est de pouvoir être soi avec les autres.

LOVE

. Mathilda .


You may also like

Laisser un commentaire :)